Menu

Histoire

CHÂTEAU & VIGNOBLE

Les premières traces du Domaine datent du XVIᵉ siècle, lorsqu’Etienne de Rostéguy de Lancre – marchand de Saint-Macaire, Conseiller au Parlement de Bordeaux, Seigneur de Tastes et de Saint-André-du-Bois – construit la « Maison noble de Taste ». La famille de Lancre reste propriétaire du domaine durant deux cents ans.

Catherine de Forcade – veuve du Baron de Malromé – en fait l’acquisition en 1780, elle marque de sa personnalité le domaine qui porte depuis lors son nom.

 

En 1847, le Château est transmis à Jean Adolphe de Forcade, président du Conseil d’État sous Napoléon III, et à son demi-frère, le Maréchal de Saint-Arnaud, gouverneur de Paris et ministre de la Guerre. Ils font restaurer Malromé « d’après Viollet-le-Duc ».

 

En 1883, la Comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec achète le Château Malromé, avec 34 hectares de vignes à la veuve de Forcade la Roquette. Elle réalise cette acquisition avec sa dot perçue lors de son mariage, et qui va lui permettre de vivre loin de son mari, le Comte Alphonse de Toulouse-Lautrec, excentrique passionné de chasse et de chevaux.

 

Après la mort d’Adèle de Toulouse-Lautrec, le domaine sera occupé par plusieurs propriétaires éminents, notamment le docteur Gabriel Seynat adjoint au maire de Bordeaux élu en 1947, Jacques Chaban Delmas.

 

En 1984, le Château est pour la première fois ouvert aux visites grâce à André Sagne, industriel à La Réole. Il y fait de nombreux travaux de rénovation notamment dans l’aile ouest et remeuble entièrement le Château laissé en ruine par son ancien propriétaire.

 

En 2013, Kim Valéry Huynh, un entrepreneur sino-cambodgien qui promeut le luxe français en Asie et qui a vécu près de 30 ans sur l’hexagone, fait l’acquisition du Château Malromé et ses 43 hectares de vignoble. Arrivé à 16 ans en France pour ses études, il se passionne pour le savoir-faire français, le vin et l’histoire. Il nourrit le rêve d’acheter un jour un Château… Avec ses filles Amélie et Mélanie qui travaillent depuis Paris, ils s’appliquent à conserver le patrimoine et à respecter les racines, tout en y insufflant une indéniable modernité.

 

Mélanie Huynh conçoit le Château Malromé comme un lieu de vie : «Nous sommes très heureuses de pouvoir l’ouvrir au public et le partager, mais c’est aussi un endroit où l’on aime se retrouver en famille et entre amis».

 

Histoire

RÉNOVATION

Situé en Sud Gironde dans la région de l’Entre-Deux-Mers, Malromé s’ouvre au milieu des champs, des bois et des vignes sur la commune de Saint-André-du-Bois. Au coeur de cinquante hectares d’un parc planté au XIVᵉ siècle et de ses vignobles, le Château offre un corps de logis doté d’une grande tour centrale rectangulaire, de deux tours rondes aux extrémités et de trois ailes qui entourent une large cour intérieure.

La cour octogonale, désormais caractéristique de Malromé, a nécessité de longs travaux de rénovation et d’aménagement. Dotée d’une terrasse surélevée qui encadre l’aile Est du Château, elle possède aussi une scène centrale qui a déjà accueilli des concerts mais aussi une oeuvre monumentale (exposition Daughters – Prune Nourry).

 

Les premiers travaux de rénovation en 2013 ont été dédiés au bâtiment du cuvier afin de produire la récolte de 2014 dans les meilleures conditions. Ainsi, les cuves béton ont été reconditionnées et un nouveau quai à vendange fut crée. Une très grande partie du matériel a été remplacé pour fournir des techniques modernes et qualitatives.

En 2016, c’est au tour du chai d’être reconditionné et rénové avec notamment l’achat de foudres de chêne et de barriques. Un système de contrôle de la température ambiante a été installé pour un élevage maîtrisé au mieux.


Durant trois années, le Château est rénové selon les codes et matériaux de l’époque par des entreprises locales, avant de rouvrir en août 2017.

 

Les ailes Est, Nord et Sud du Château ont été entièrement rénovées dans un style contemporain et épuré. Ainsi, les salons, le restaurant Adèle x Maison Darroze et la boutique sont des espaces paisibles et lumineux aux couleurs douces et harmonieuses qui se mélangent au chêne naturel.

Malromé offre désormais un cadre esthétique à la fois patrimonial et contemporain grâce au travail de l’architecte Laurent Negretti et de la décoratrice d’intérieur Isabelle Stanislas (décoratrice des salles de réception de l’Elysée).

 

Domaine

CÉPAGES & SAVOIR FAIRE

Exploité depuis cinq siècles, le vignoble de Malromé repose sur un terroir d’exception, fait d’alluvions argilo-graveleuses apportées par la formation du fossé pyrénéen qui a vu naître la Garonne. Le domaine regroupe huit variétés de cépages sur 43 hectares.

 

Les cépages rouges occupent 36 hectares : Merlot (64%), Cabernet Sauvignon (17%), Cabernet Franc (14%), Malbec (3,5%), Petit Verdot (1,5%).

 

Les cépages blancs occupent 6 hectares : Sauvignon Blanc (75%), Sémillon (22%), Muscadelle (3%).

 

Le Château Malromé est l’un des plus anciens domaines viticoles toujours en activité. Son projet vinicole a été confié à Charles Estager, viticulteur sur des appellations renommées et dont le savoir-faire est récompensé pour sa qualité. Il est accompagné par l’œnologue Bruno Lacoste. Le Château a fait le choix d’utiliser une agriculture raisonnée pour produire des vins de qualité, mais aussi respectueux de l’environnement. En effet, elle consiste à utiliser des ressources et des mécanismes de régulation naturels, tout en limitant au maximum l’utilisation de pesticides.

 

Le Château possède cinq vins régulièrement récompensés par des prix professionnels :

Château Toulouse-Lautrec AOC Bordeaux Supérieur
Château Toulouse-Lautrec – AOC Bordeaux Blanc
Couleur de Malromé – AOC Bordeaux Supérieur
Couleur de Malromé – AOC Bordeaux Blanc
Esprit de Malromé – AOC Bordeaux Rosé

«Le Château Toulouse-Lautrec rouge, de 2016, présente un très bon nez, floral, avec de la violette et des fruits rouges. Il est souple en bouche, soyeux, complexe, avec une belle longueur et une touche de graphite. Le Château Toulouse-Lautrec blanc, de 2018 démarre avec un nez de fleurs d’acacia et de fruits – ananas, poire, pomme mûre. En bouche, il est rond, pulpeux, avec une belle fraîcheur en fin de bouche.» – Spécialiste des vins français, Qingyang Tian

« L’Esprit de Malromé Bordeaux Blanc, voilà un vin atypique et séduisant, aux parfums originaux de réglisse et de bois de rose. Si le nez est assez discret, la bouche compense par sa matière dense et généreuse, et déploie en finale une sève parfumée, finement citronnée. »Guide Hachette

 

Nos vins sont disponibles dans les restaurants à proximité du Château : Le Médiéval, Le Pampaillet, L’Épicurien, Le Nord Sud, Les Pélerins et L’Écluse 52.
Mais aussi à Paris : L’Avenue, Le Voltaire et Le Relais de Gascogne.

Commandez les vins du Domaine sur lEshop.

 

Domaine

MIELS

Afin de produire son propre miel, le Château a installé vingt ruches au cœur de la clairière du domaine. Le soin des ruches a été confié à l’apicultrice Valérie Doussin, présidente d’Apiculteurs en Aquitaine, qui récolte le miel de manière traditionnelle et qui demeure à quelques kilomètres de Malromé.

Le Château Malromé tient particulièrement à ce que ses miels soient naturels et non modifiés, c’est pour cela que nous avons planté un hectare de jachères fleuries de plantes mellifères afin de préserver l’environnement et permettre aux abeilles de butiner dans des conditions optimales.

Commandez les vins du Domaine sur l’Eshop.

 

Visite guidée

TOULOUSE-LAUTREC & LE VIN

Pour la première fois et afin de satisfaire la curiosité des amateurs de vin, le Château Malromé ouvre au public les portes de son cuvier et de son chai historique.

Notre guide vous révélera tous les secrets de fabrication de nos vins au sein du chai à barriques et du cuvier entièrement rénovés. L’occasion parfaite de vous conter l’histoire de la vigne au fil des saisons ponctuée d’anecdotes sur le peintre Henri de Toulouse-Lautrec, grand amoureux de vin.
Saviez-vous qu’il faisait livrer le vin de Malromé chez lui à Paris ?

Terminez votre visite par la dégustation commentée des vins blancs, rosés et rouges du domaine. Une expérience sensorielle basée sur la vue, l’odorat et le goût.

Nous accueillons les particuliers ainsi que les groupes et scolaires.

 

Infos réservation, horaires et tarifs 

 

Privatisation

NOS ESPACES

Le Château Malromé dispose de plusieurs espaces pouvant accueillir différents événements professionnels :

– Le Salon Henri est un écrin de bois baigné de lumière avec ses portes fenêtres donnant sur la cour centrale du Château. Son sol en pierre de Frontenac, ses grands miroirs mercurés à l’ancienne, son éclairage très moderne et la sonorisation intégrée en font le plus grand espace du Château, alliant classique et contemporain. Sa superficie est de 238 m², il peut accueillir jusqu’à 220 personnes en cocktail et 120 convives assis. Il est également possible d’aménager ce salon en format plénière pour les conférences.

Si le temps le permet, vous aurez la possibilité de faire votre cocktail sur la terrasse du salon et ainsi profiter de la cour centrale du Château et de la vue directe sur le corps de logis principal.

 

– La Galerie, espace immaculé avec ses poutres apparentes en bois naturel, est idéale pour vos conférences et réunions en grand. Sa superficie est de 186 m², elle est à la lumière du jour.

<br />

– Le Salon Lautrec, est un espace lumineux, avec de belles poutres d’une superficie de 100 m². Si besoin, l’Espace Toulouse qui lui est adjacent, pourra être utilisé pour les pauses cafés ou cocktails (superficie 82 m²).

<br />

– Le Chai et sa place sont aussi disponibles pour un cocktail ou un dîner à l’intérieur du Chai avec ses grands foudres et ses barriques.

<br />

Nous mettons à votre disposition, des micros, un vidéo-projecteur et son écran, mais aussi les chaises, tables, tableaux de conférence, etc.
Contact : evenementiel@malrome.com